★★★★★ + 10 000 clients satisfaits
10% de réduction pour l'été

De la Fast Fashion à la Slow Fashion !

Qu'est-ce que la fast fashion ?

La fast fashion (littéralement "mode rapide") est un phénomène de notre époque. Alors que nous avions l'habitude de faire des années avec un manteau d'hiver ou un jean, la mode change aujourd'hui plusieurs fois par saison. Nous nous lassons plus vite de ce que nous achetons et nous voulons toujours acheter plus de vêtements. En résumé, les caractéristiques de la fast fashion sont les suivantes :

  • Les vêtements sont produits à un coût aussi bas que possible
  • un taux de rotation élevé : plusieurs tendances par saison
  • Production dans des pays à bas salaires
  • une production souvent peu respectueuse de l'environnement.
  • Même les vêtements coûteux peuvent être de la "fast fashion" !

L' industrie de la fast fashion a créé un nouveau standard de vêtements très bon marché. C'est bien sûr agréable pour le portefeuille, mais cette industrie a plus de conséquences négatives que nous ne le pensons.

Comment l'industrie actuelle de la mode rapide a-t-elle vu le jour ?

Nous gagnons plus et dépensons plus d'argent pour les vêtements
Le pourcentage du revenu consacré aux vêtements est passé de 2 à 5 % du revenu disponible à 10 à 15 % du revenu disponible en Europe.

Un flux continu et rapide de nouvelles tendances vestimentaires

L'essor des entreprises de mode rapide telles que H&M et Zara depuis les années 1990 a permis aux consommateurs de s'habituer à un flux continu de nouvelles tendances vestimentaires.

Nous sommes constamment incités et influencés à acheter en ligne

Grâce aux médias sociaux et au pouvoir des influenceurs, les consommateurs peuvent être continuellement informés de la succession de plus en plus rapide des tendances vestimentaires par le biais de la chronologie de leurs comptes.

Des soldes plus fréquentes et des prix cassés dans les magasins
Jusqu'en 1984, les Pays-Bas disposaient d'une loi limitant les soldes, qui stipulait qu'il ne pouvait y avoir qu'un maximum de deux soldes de 19 jours par an, après les collections d'été et d'hiver. Depuis l'abolition de la "loi limitant les soldes" (2 soldes maximum par an) en 1984, les magasins ont été autorisés à pratiquer des prix bas toute l'année et les consommateurs se sont habitués à des prix bas dans l'habillement.


L'industrie de la mode aujourd'hui

À l'heure actuelle, la majorité des offres de mode se compose de produits "fast fashion". Les tendances se succèdent à la vitesse de l'éclair et les marques de mode changent très souvent leurs collections (bon marché). Depuis l'an 2000, notre consommation de vêtements a plus que doublé. En moyenne, un vêtement n'est porté que sept fois. L'évolution rapide de l'industrie de la mode nous incite, en tant que consommateurs, à vouloir toujours porter quelque chose de nouveau et à suivre les dernières tendances de la mode.

Les vêtements de la mode rapide sont souvent de mauvaise qualité
Les grandes chaînes de mode ne se préoccupent que d'une chose : le profit ! Ce profit dépend de notre désir de porter de nouveaux vêtements. Alors pourquoi ne pas aider un peu ce désir ? Les grandes chaînes produisent des centaines de millions de vêtements par an. Plus vite ces vêtements sont usés, plus vite nous retournons dans les magasins pour en acheter de nouveaux. En utilisant des textiles qui doivent être fabriqués de moins en moins cher, c'est sur la qualité que nous faisons le premier compromis.

Les conditions de production des vêtements de la Fast Fashion sont souvent problématiques. Quelque 47 millions de personnes dans le monde travaillent dans l'industrie de l'habillement, dont 85 % de femmes. Les vêtements sont souvent fabriqués dans des ateliers clandestins situés dans des pays où les salaires sont bas, dans des conditions pénibles. La majorité des couturières ne gagnent pas un salaire décent, ce qui se traduit par des semaines de travail inhumainement longues. Dans les ateliers de confection asiatiques, les couturières travaillent souvent de 60 à 90 heures par semaine.

L'impact environnemental de la fast fashion est énorme
La production d'un T-shirt en coton nécessite 2 500 litres d'eau et 20 cl de produits chimiques. Une paire de jeans nécessite 7 000 litres d'eau. La production mondiale de coton consomme 22,5 % d'insecticides et 10 % de pesticides par rapport aux quantités totales utilisées dans le monde. La production se fait donc en très grand nombre et à un rythme rapide. Malheureusement, une grande partie de cette production reste invendue. Sur les 950 millions de vêtements qui sont entrés sur le marché néerlandais en 2020, 790 millions ont été vendus. Cela signifie que 160 millions de vêtements sont restés invendus, ce qui se traduit par un gaspillage de ressources. Ce chiffre devrait encore augmenter en raison de la mode rapide.

Par la suite, ces vêtements fast fashion sont souvent jetés
Aux Pays-Bas, nous jetons 235 millions de kilos de textiles par an, dont seulement 28 kg (2018) aboutissent dans des friperies. Sur les 40 vêtements que chaque Néerlandais jette par an, 24 vont à la poubelle.

Tout cela a un prix élevé. Un prix largement payé en coulisses par les habitants des pays en développement et par notre environnement. Un prix qui n'était pas visible pour les consommateurs, mais qui devient heureusement de plus en plus évident.


La mode lente a le vent en poupe !

Comment devenir un consommateur plus conscient ? Cela commence par s'informer, se documenter et surtout s'ouvrir au changement. Achetez des vêtements durables et équitables ! Achetez local, achetez d'occasion et achetez auprès de créateurs indépendants. Lorsque nous commençons à agir de la sorte, nous pouvons faire la différence ensemble. La mode lente est en plein essor et l'image "idiote" qui l'entoure est démodée.

Alors que l'on accorde de plus en plus d'attention à ce sujet, l'industrie de la fast fashion a récemment fait l'objet de critiques de plus en plus vives. Les consommateurs sont de plus en plus conscients et achètent des vêtements plus équitables. En contrepartie, les entreprises de ce secteur dépensent des millions dans des campagnes visant à les montrer sous un meilleur jour. Elles lancent des "collections conscientes" ou reversent une partie des bénéfices à des associations caritatives.
Mais malgré ces techniques de marketing détournées, nous ne pouvons pas ignorer la vérité : la fast fashion est l'une des industries les plus sales et les plus nuisibles au monde ! Plus précisément, l'industrie de la mode est le deuxième secteur le plus pollué au monde : L'industrie de la mode est la deuxième industrie la plus polluante au monde après l'industrie pétrolière.

Ensemble vers la slow fashion

Heureusement, le mouvement des producteurs et des consommateurs qui veulent changer ce système de mode imposant est en train de grandir. Finie la production de masse, place à une mode durable qui dure longtemps, qui a un faible impact sur l'environnement et qui est produite dans des conditions humaines.

On trouve de plus en plus d'initiatives qui, chacune à leur manière, contribuent à rendre l'industrie de l'habillement plus durable. Nous avons répertorié pour vous un certain nombre d'alternatives en matière de mode. Mode vintage, équitable, verte ou végétalienne, qu'est-ce qui vous semble le plus important ?

Lamode vintage est une alternative durable à la fast fashion. En effet, si vous réutilisez les vêtements d'autres personnes, il n'est pas nécessaire d'exploiter de nouvelles ressources ni de produire les vêtements (dans de mauvaises conditions de travail). Heureusement, l'offre de vêtements vintage a considérablement augmenté ces dernières années.

Lamode verte est une autre alternative qui contribue au mouvement de la slow fashion. L'objectif principal de la mode verte est de réduire la charge environnementale de l'industrie de la mode. Il existe plusieurs façons de rendre la mode plus durable. La qualité des vêtements, les matériaux utilisés, la consommation d'énergie pour leur production et leur transport sont autant de facteurs déterminants.

Si vous souhaitez tout de même acheter quelque chose de nouveau, vous pouvez vous tourner vers les marques de mode qui vendent des vêtements issus du commerce équitable. La mode équitable se concentre sur les vêtements équitables produits dans des conditions humaines. Cela peut se faire dans un pays en voie de développement, mais aussi aux Pays-Bas, par exemple, par des personnes éloignées du marché du travail.

Choisissez le conteneur à vêtements, pas la poubelle !

Vous n'avez plus de vêtement ou il est usé ? Ne le jetez pas à la poubelle, car il peut encore servir à bien d'autres choses ! Malheureusement, aux Pays-Bas, nous jetons chaque année environ 135 millions de kilos de textiles. Malheureusement, seul un quart de cette quantité est encore recyclé. Et ce, alors que même les vêtements cassés peuvent encore être réutilisés. Trouvez un conteneur près de chez vous ou déposez un sac de vieux vêtements dans un magasin H&M. Bref, complétez le cercle de la slow fashion !

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.

Prenez davantage soin des vêtements que vous possédez déjà !

L'entretien des vêtements devient facile, rapide et amusant grâce aux gadgets de luxe de STEAMRS. Au lieu de mettre inutilement vos vêtements dans la machine à laver, passez-les au défroisseur pour rafraîchir le tissu, par exemple. Des peluches et des bouloches sur un vieux pull ? Utilisez une brosse à textiles ou un produit anti-peluches pour redonner vie au tissu.

DÉCOUVRIR LES BEST-SELLERS